Warning: Creating default object from empty value in /homepages/38/d146123931/htdocs/stages-emplois/components/com_sh404sef/shInit.php on line 37
Quelle attitude adopter pendant un entretien ? | Entretien d'embauche
Accueil Entretien d'embauche Quelle attitude adopter pendant un entretien ?

Quelle attitude adopter pendant un entretien ?

Par Jean-Marie COLOMBEAU

attitude entretienVotre aptitude à convaincre est essentiellement fonction de votre aptitude à bien communiquer. La qualité de votre communication dépend en grande partie de l’adoption de bonnes attitudes au bon moment au cours de votre entretien d’embauche. Quelle attitude doit-on alors adopter au cours d’un entretien de recrutement ?

 

Attitude d’enquête

Adopter cette attitude au cours d’un entretien de recrutement, c’est se montrer intéressé par son interlocuteur, ce qu’il dit, ce qu’il pense, ce qu’il fait, ce qu’il est, et pas seulement à ce qu’il est susceptible de vous offrir, ce qui correspond à l’attitude la plus fréquente.

Cette attitude vous conduira à adopter des comportements qui vous pousseront  à :

  • poser des questions dans le secteur d’intérêt et le domaine d’activités de votre interlocuteur.
  • demander des explications
  • demander l’avis de votre interlocuteur

Attitude d’écoute : « Qui parle sème, qui écoute récolte »

Etre à l’écoute de son interlocuteur, c’est se montrer réceptif, disponible, attentif. Cette écoute active se traduira par la volonté active :

  • de ne pas interrompre l’interlocuteur, excepté pour approuver ou demander des précisions
  • essayer de mémoriser au maximum tout ce que peut dire votre interlocuteur
  • réutiliser les formulations de votre interlocuteur dans vos réponses ou propositions

Attitude de respect

Respecter l’autre, c’est reconnaître qu’il a sa propre identité, c’est admettre qu’il n’est ni inférieur, ni supérieur.

Cette attitude se traduira également par le refus d’enfermer l’interlocuteur dans l’idée que l’on se fait de lui. En adoptant cette attitude, vous chercherez à faire admettre votre façon de voir, plutôt que l’imposer.

Vous devrez également manifester du respect quant aux arguments de l’autre avant de chercher à développer les vôtres. Convaincre, ce n’est pas prétendre avoir raison.

Attitude de facilitation

Il s’agira d’aider votre interlocuteur afin qu’il comprenne plus facilement ce que vous exprimez. Dans ce but, vous n’hésiterez pas à procéder à des reformulations et utiliser des exemples susceptibles de l’impliquer.

Vous essaierez également d’expliquer et faire découvrir ce que vous êtes susceptible d’apporter.

Attitude d’empathie

L’empathie correspond à la faculté de se mettre dans la peau de l’autre. Cela se traduira par la volonté de comprendre la sensibilité et les modes de raisonnement de l’autre, et ce pour mieux comprendre ses problèmes, ses besoins, ses motivations, ses freins.

En voyant la situation de son point de vue, vous pourrez comprendre ses opinions et attitudes sans pour autant être d’accord. En adoptant cette attitude, vous parviendrez à dire à votre interlocuteur ce qu’il a envie d’entendre.

Cette attitude vous permettra également de mieux comprendre ce qui peut pousser votre interlocuteur à formuler des objections non sincères ou non fondées.